AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Enslaved

Aller en bas 
AuteurMessage
ODALRUNE
Jeune Viking
avatar

Masculin Nombre de messages : 43
Age : 51
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 05/04/2007

MessageSujet: Enslaved   Dim 22 Avr - 3:34

Enslaved fait partie de ces groupes qui ont façonnés le black metal, au debut des 90's, au coté de MayheM, Beherit ou Darkthrone. Le groupe norvegien s'appuye sur deux musiciens, Ivar Bjornson (guitares & claviers) et Grutle Kjellson (basse & chant) et propose a ses debuts, un black metal tres viking et melodique. Le groupe n'a cessé d'evoluer depuis, en restant créatif a chaque album, integrant peu en peu des elements rock ou progressif dans leur musique, sans renier leurs origines norvegiennes.

Si j’étais un album, je crois que je détesterais être Ruun. Peu importe son contenu d’ailleurs, et la teneur de sa musique, ce disque avant même ne serait-ce que la composition des prémices d’un de ses titres partait d’avance avec un lourd handicap, celui de succéder à la trilogie des runes d’Enslaved, et plus particulièrement à Isa, fleuron de celle-ci. Vous me direz « Tant que la musique est bonne !», ce à quoi je répondrais d’une manière peu démagogue « Oui mais tout de même… ». Succéder à l’immense rune qu’était Isa, son tempérament de feu incarné par le black metal, sous une épaisse couche de glace innommable, évoquée par une atmosphère psyché rock 70’s, tel est le lourd dessein de Ruun. Comment pourrait-on imaginer ne serait-ce qu’une suite à cet aboutissement artistique quasi parfait, orchestré au cours des années par les norvégiens ? Et pourtant il le faut ; revenir à la réalité de la vie d’artiste dénotera avec notre vision d’observateur de la remarquable carrière d’Enslaved, mais pourtant il faudra se rendre à l’évidence, le groupe est loin d’avoir déposé ses dernières forces avec Isa, et c’est tant mieux.

De premier abord, on aura peut-être la vulgarité de se dire que Ruun a joué la facilité, en reprenant bon nombre des ingrédients de son devancier. Ne serait-ce qu’en examinant son artwork, on dénote une familiarité avec celui d’Isa (alors qu’Enslaved avait pour habitude d’en proposer des divers et variés). La thématique reste également la même : bien que le groupe cultive son adoration de la mythologie nordique depuis ses débuts, la thétique des Runes est une nouvelle fois à l’ordre du jour, bien qu’abordée sous un angle différent puisque de manière plus globale. Mais la ressemblance ne s’arrête pas là, on sent dès les premières secondes de Ruun qu’il est totalement dans le prolongement d’Isa. Entroper ouvre le bal avec un riff qui nous rappelle d’emblée que le groupe n’a pas d’égal pour créer des trésors d’efficacité. Tout au long du disque on sent ce black metal qui n’en est plus, alternant ses ambiances psychédéliques toujours prenantes et la fureur de son énergie. Tantôt l’hypnotisme d’une folle virée menée par les nombreux timbres utilisés par le synthétiseur galopant (Fusion Of Sense And Earth), les chants clairs (RUUN) et les soli de grande qualité (Hair To The Cosmic Seed) nous retourne, tantôt c’est la maestria des lignes de guitare de ce metal si efficace (Api-Vat) qui s’en charge. La majestueuse profondeur dans cette mine d’or qu’est la musique d’Enslaved est toujours palpable, un travail sur le détail infime, servi par une production judicieuse, toujours très claire (et là aussi proche d’Isa).
Là où Ruun opère une déconnection par rapport à ses prédécesseurs et même un tournant dans la carrière d’Enslaved (il en fallait un de toute manière), c’est par la teinte très lumineuse qui s’en échappe. Ce côté presque beau se mue même parfois en mélancolie. Les rares traces de cette noirceur singulière qui faisait la personnalité d’Isa et ses deux frères ont quasiment disparu. La haine devient symbolique à travers le chant de Grutle et même si cela manque, le nouveau visage de la musique des norvégiens est ainsi fait. Comme une fougue salvatrice, comme si le groupe relevait la tête après un long et douloureux périple artistique, on sent presque une sérénité (Essence et ses chants clairs) et un équilibre trouvés, après tant de sacrifices. Et c’est là le principal reproche que l’on peut faire à ce disque. Au-delà de son indéniable qualité, il parait, de par un côté progressif bien plus marqué qu’auparavant, et ce de bout en bout, presque l’œuvre d’une machine rodée et bien huilée. Enslaved aurait-il perdu son âme ? N’allons pas jusque là, mais parfois on se demande si ce génie du riff ne s’est pas transformé en mécanique quelque peu moins sincère. Le groupe essaie, à travers une démarche artistique toujours volontaire, d’évoluer, de continuer sa longue expédition au travers de la musique, gardant toujours un pied vers ses origines, le black metal. Toutes les influences digérées au cours du temps se font sentir, formant un agrégat musical fascinant mais presque excessif. Tout est bien agencé, mais Enslaved est moins percutant, moins franc qu’auparavant avec son auditeur, et c’est fort dommage.

Ruun n’était presque pas attendu, tant il est arrivé vite après Isa, et il déçoit presque, malgré une qualité incroyable. C’est bien ce qui en fait son grand paradoxe : les perles qu’il renferme sont envoûtantes, d’une richesse incroyable, mais font bien pâle figure comparées au chef d’œuvre qu’elles ne sauraient en aucun cas suppléer. Moins de magie, moins de voyage des sens, la bête s’est décidemment faite bien trop progressive. Ce disque ne sera certainement pas l’album de trop, celui qui marquera l’arrêt de mort d’Enslaved, mais symbolisera certainement la deuxième charnière dans la carrière du groupe, tout en étant un album de transition. Que donnera la suite ? Nul ne le sait, mais ne soyons pas pressés d’en savoir plus. Enslaved est capable de grandes choses on le sait, et il lui faudrait certainement du temps pour réfléchir à la suite.


Membres:
Grutle Kjellson: Chant/basse
Ivar "Bjørnson" Peersen: Guitares, claviers
Arve Isdal: Guitares
Øyvind: Claviers
Freddy Bolsø: Batterie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linde
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 251
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 25/10/2006

MessageSujet: Re: Enslaved   Dim 22 Avr - 8:44

J'écoutais beaucoup durant une période, mais maintenant plus trop...
Mais ca reste un groupe Mythique !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amon-amarth.bb-fr.com
 
Enslaved
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amon Amarth France :: La Taverne :: Les Autres Groupes-
Sauter vers: